Clément C. Fabre

fabreClément C. Fabre c’est :

Une ville : Marseille

Un groupe de musique : Hoochie Koochie Baby

Un premier métier : assistant caméra au cinéma (Les mes Grises, DaVinci Code, Une Affaire d’État, La Loi de Murphy…)

Une reconversion : dans le graphisme et il travaille actuellement pour l’agence web La Forme

Un blogeur actif : sur InlovewithAudePicault.overblog.com, pasdepression.over-blog.com ou encore clement.over-blog.com

Une première parution : 2012, “Le banc de touche” aux Éditions Vraoum

Des ouvrages : “Le mystère des papas”, “Explicite, carnet de tournage”

Aujourd’hui : il assure la promotion de son nouvel ouvrage “Explicite, carnet de tournage” aux Éditions Delcourt

Taïna Tervonen

Taina_Tervonen_badamTaïna Tervonen c’est :

Un métier : journaliste indépendante

Un blog : http://yagg.com/tag/Taina-Tervonen/

Une spécialisation : les questions migratoires et les rapports Nord-Sud

Une collaboration : avec plusieurs titres français et étrangers sur des sujets de société et de culture; avec Africultures pour des entretiens avec de jeunes auteur et des écrivains confirmés, de chroniques d’actualité de la littérature et de l’édition africaines.

Aujourd’hui : participe au n°7 de la Revue Dessinée en collaborant avec l’auteur Jeff Pourquié “Les frontières de la Honte”

Julien Loïs

Julien Loïs c’est :

Une région : le sud de la France qui l’a vu naître

Une allergie : aux néons des salles de classe du lycée

Son premier métier : vendre sur les marchés des tee-shirt qu’il illustrait à l’aide de pochoirs

Une première occasion: graphisme et illustration pour la marque de surfwear hawaïenne Town & Country

Une seconde occasion : mise en couleurs de l’album d’Eric Cartier “Drylander”

Des illustrations : des pochettes de vyniles du groupe Chinese Man à des peintures sur les murs de Marseille

Un métier : coloriste pour les Éditions Soleil, Vents d’Ouest et Dargaud

Une collaboration : avec Fluide Glacial et Télérama pour des illustrations et avec la revue marseillaise AAARG

Une première parution : 2011, “Artbook” aux Éditions Charette

Des ouvrages : “Pas de panique à Sonic City”, “Artbook 2″…

Aujourd’hui : il travaille avec le scénariste El Diablo sur son prochain album à venir aux Éditions Aaarg!

Nicolas Némiri

nemiriNicolas Némiri c’est :

Une ville : Mulhouse, où il a vu le jour

Une école : les Beaux-Arts à Angoulème

Une passion : les mangas et l’univers japonais

Une anecdote : sa maman adresse ses illustrations aux Éditions Glénat

Une seconde anecdote : il se paye le luxe de refuser auprès des Éditions Glénat, de dessiner “Reality Show” parce que le sujet ne le branche pas

Une première parution : 2003, “Je suis morte” aux Éditions Glénat (pas rancunières…)

Des ouvrages : “Hyper l’hippo”, “Paroles de Verdun”, “Annie Zoo”, “Les autres gens”…

Une collaboration : illustrateur à la revue marseillaise AAARG

Laétitia Coryn

corynLaétitia Coryn c’est :

Une illustratrice précoce : dès l’âge de 15 ans

Un parcours scolaire : après Duperré et l’Atelier de Sèvres, elle intègre l’école d’Estienne en animation 3D

Une anecdote : une artiste dans une famille d’artistes

Une triple casquette:  illustratrice, dessinatrice et scénariste

Une première parution : 2007, “Le monde des vieux” aux Éditions Vents des Savannes

Des ouvrages : “La question de Dieu”, “Le péril vieux”…

Une Collaboration : illustratrice dans la revue marseillaise AAARG

Kris

krisKris c’est :

Une ville : Brest, où il a vu le jour

Un premier métier : Libraire

Un collectif : “Les Violons Dingues” avec Obion et Julien Lamanda

Une première parution : 2002, “Toussaint 66” aux Éditions Delcourt

Un court-métrage : “Au fond, sur le parapet des ponts” qui lui vaut un prix de “Meilleur scénario”

Un second métier : scénariste, il collabore avec Nicoby, Etienne Davodeau, Vincent Bailly ou encore Maël

Des distinctions : Jury œcuménique de la BD et prix France Info pour “Un homme est mort”

Des ouvrages : “Notre mère la guerre”, “Un homme est mort”, “Coupures Irlandaises”… qui font l’objet d’adaptations cinématographiques et télévisuelles

Aujourd’hui : il travaille au sein de la Revue Dessinée dont il est l’un des co-fondateur

Julien Solé

soleJulien Solé c’est :

Une ville : Montreuil, où il a vu le jour

Un fanzine : “Chieurs de monde” qu’il crée au lycée avec Ralph Meyer et Mo/CDM

Des créations visuelles : pour des pochettes de vinyles, des compagnies de théâtre et de cirque

Fluide Glacial : tout d’abord comme infographiste puis comme illustrateur

Une première parution : En 1999, “A l’ouest de l’infini”, une collection Fluide Glacial

Des ouvrages : “Cosmic Roger”, “Le Général Gore”, “Les zumbies”, “La bureautique des sentiments”…

Des collaborations : au n°3 de la Revue Dessinée avec la journaliste Valérie Igounet “En plein front” et au n°7 avec le journaliste Xavier Harel “Les biens mal acquis”

Jeff Pourquié

pourquiébadamJeff Pourquié c’est :

Une définition : dans un ordre ou dans un autre, rockeur alternatif, peintre, infographiste, amateur de jazz manouche, sculpteur, dessinateur, scénographe, illustrateur

Une anecdote de Valérie Drouet : il a des talents de cuisinier

Une référence : Fluide Glacial, Spirou, Jazz Magazine

Une première parution :  en 2000, “Des méduses plein la tête” chez  Casterman sitôt suivie par “Le poulpe” chez 6 Pieds sous Terre

Le membre d’un groupe de musique :  “Les Jacquelines” avec Etienne Lecroart, Marianne Lampel, Gilles Quétin, Jean-Yves Duhoo et Philippe Calandre

Des ouvrages : “Ciao Pékin”, “Vague à l’âme”, “Juke Box”…

Une collaboration : avec la journaliste Taïna Tervonen dans la Revue Dessinée n°7 sur les frontières de l’Europe au coeur du dispositif de l’Agence Frontex

 

Franck Bourgeron

bourgeronFranck Bourgeron c’est :

Une école : celle des Gobelins à Paris

Un premier métier : Story-board pour des séries de dessins-animés comme “Fantômette” ou “Cédric”

Un premier ouvrage : en 2003 “Extrême Orient”  paru aux Éditions Vents d’Ouest

Un changement de cap : en 2005, avec l’abandon des dessins-animés pour ne se consacrer qu’à la BD

Des ouvrages : “Aziyadé”, “La Sainte Trinité”, “L’obéissance”, “Stalingrad Khronika”…

Une émission  : L’Emission Dessinée, tournée dans les locaux de la Revue Dessinée, émission de débats et de défis graphiques qui donne une très large place à la Bande Dessinée

Aujourd’hui : Le Rédacteur en Chef de la Revue Dessinée dont il est l’un des co-fondateurs

Étienne Davodeau

davodeauÉtienne Davodeau c’est :

Un département : le Maine et Loir où il a vu le jour

Des études : à Rennes où il fonde avec Joud et Jean-Luc Simon, les studios BD Psurde

Un premier ouvrage : “L’homme qui n’aimait pas les arbres”, paru aux Éditions Dargaud

Des distinctions : une mention spéciale, un prix du scénario, un prix du public à Angoulème pour “Rural”, “Les mauvaises gens” ou encore “Lulu femme nue”. Le prix France Info de la BD d’actualité pour “Les mauvaises gens” et “Un homme est mort”

Une adaptation au cinéma : de “Lulu femme nue” et une nomination aux Césars 2015 dans la catégorie “Meilleure adaptation ”

Des ouvrages : “Un monde tranquille”, “Le chien qui louche”, “Les ignorants”…

Une collaboration : avec le journaliste Benoit Collombat dans le n°7 de la Revue Dessinée sur la mort du juge Renaud; une prépublication qui annonce pour 2015 la parution de l’ouvrage “Cher pays de notre enfance”

Page 1 sur 212