Nicolas Némiri c’est :

Une ville : Mulhouse, où il a vu le jour

Une école : les Beaux-Arts à Angoulème

Une passion : les mangas et l’univers japonais

Une anecdote : sa maman adresse ses illustrations aux Éditions Glénat

Une seconde anecdote : il se paye le luxe de refuser auprès des Éditions Glénat, de dessiner « Reality Show » parce que le sujet ne le branche pas

Une première parution : 2003, « Je suis morte » aux Éditions Glénat ((pas rancunières…)

Des ouvrages : « Hyper l’hippo », « Paroles de Verdun », Annie Zoo », « Les autres gens »…

Une collaboration : illustrateur à la revue marseillaise AARG