Que reste-t-il de Louise Brooks, «  le plus beau visage du monde », aujourd’hui ? Tout le monde connaît ce visage à la beauté diabolique et inoubliable mais que sait-on de cette star du cinéma muet qui en quelques années est passée du statut d’actrice éphémère à celui d’icône ?

 

Louise Brooks, femme des années 1920, mais encore aujourd’hui l’incarnation de la beauté fatale. Un être libre, qui tenait à profiter de sa vie, au-delà d’une morale sexiste et hypocrite qui la réduisait à son simple rôle de femme.

 

C’est au cours d’une résidence portée par BADAM! que Marion Mousse a pu mener à bien ce projet de biographie de la célèbre starlette. Sa bande dessinée a été publiée aux Éditions Cheap Sheep Ship, activité éditoriale de BADAM!.

L’exposition a été pour la première fois présentée au festival BaDaM! 2012 au Cinéma Les Variétés à Marseille.

Renseignements et location : contact@badambd.org

 


Louise Brooks naît en 1906, disparaît en 1985. Sa vie est un film, son plus triste sans doute : violée par l’ami de son père à l’âge de 9 ans, c’est à 18 que Louise quitte son Kansas natal pour tenter sa chance en tant que danseuse à New York. Elle restera 2 ans dans une célèbre revue (du nom prémonitoire de « Scandale ») où elle découvre tous ses talents de séductrice. Très vite le cinéma repère cette photogénie exceptionnelle ; Louise jouera dans plus d’une douzaine de films. Elle devient célèbre, on la réclame, elle se marie, divorce, enchaîne les amants, du milliardaire fou à Humphrey Bogart, elle cède au quidam mais se refuse à Charlie Chaplin. Pourtant, pour elle, c’est le début d’une désillusion perpétuelle, personne ne supporte son libre arbitre, sa façon d’aimer les hommes, « par delà le bien et le mal ».

You may also like